Risques naturels

Présentation de la carte des aléas :

Suite aux pluies catastrophiques survenues dans la vallée de l'Ainan en 2002, et dans une réflexion plus large sur l'aménagement du territoire et la protection de la population obligatoire dans le cadre du Plan Local d'Urbanisme, le Conseil Municipal a engagé une réflexion sur les risques naturels.

Cette réflexion a abouti à l'approbation d'une carte des aléas,  applicables depuis Avril 2010.

 

Quelques notions :

Un aléa est un danger potentiel ; sa périodicité est inconnue et son amplitude est variable. Il peut s'agir de tremblements de terre, d'éboulements, de montées des eaux, etc. Il est caractérisé par sa nature et son degré.

Sur notre commune ont été recensés 5 natures d'aléa :

  • Inondation de pied de versant : accumulation d'eau stagnante et sans vitesse apportée par des cours d'eau ou un ruissellement de versant ;
  • Zones humides, remontées de nappes : élévation du niveau de l'eau en provenance du sous-sol, eau stagnante ;
  • Crues torrentielles et des ruisseaux torrentiels : élévation du niveau des torrents suite à des évènements climatiques (fonte des neiges, fortes pluies, etc.) qui peut engendrer l'affouillement des berges, la modification du lit du cours d'eau, le transport de matériaux, une lame d'eau, etc. ;
  • Ravinements et ruissellements sur versant : écoulement d'eau sur une pente, non concentrée (comme peut l'être un ruisseau), pouvant engendrer le transport de matériaux, la création de ravines, etc. ;
  • Glissement de terrain : déplacement brusque d'un pan de terre souvent engendré par la présence d'une poche d'eau souterraine.

 

On distingue couramment trois degré pour chaque aléa : faible, moyen et fort. Ces degrés correspondent à la fois à la fréquence d'apparition de l’aléa et à ses conséquences.

Il est important de noter, à ce stade, qu'une carte des aléas recense tous les aléas, même ceux qui peuvent ne pas survenir pendant les 100 prochaines années. Ainsi, un danger dont la probabilité d'apparition est extrêmement faible, mais dont les conséquences seraient dramatiques sera naturellement classé en aléa fort.

Par exemple : pluie importante (évènement climatique) engendrant une crue rapide d'une rivière (aléa au niveau de la rivière) et une brusque montée des eaux au niveau d'un lac (autre aléa au niveau du lac) :

Aleas

 

 Un enjeu apparaît lorsque des personnes ou des biens sont dans ou à proximité immédiate d'un lieu où un aléa a été identifié. Pour notre exemple, il s'agit de la présence d'habitations, d'un port (infrastructure et bateaux) et de la population qui y réside ou travaille :

Alea enjeu

  

Le risque est bien évidemment que l’aléa rencontre l'enjeu, avec des conséquences humaines et matérielles plus ou moins importantes. Sur notre exemple, il s'agit d'une forte et brusque montée des eaux dans une zone résidentielle avec un port ; les conséquences sont bien évidemment matérielles (endommagement/destruction du port, de bateaux, des maisons, de voitures, etc.) mais elles peuvent être aussi humaines (décès par noyade, blessures, etc.) :

Alea risque

Documents à télécharger:

   Carte des aléas 2010Carte des aléas 2010 (1.61 Mo)